Merci à tous ceux qui nous ont fait l'honneur de venir

voir notre opérette et à tous ceux qui ont participé

à  cette belle aventure

 

 

 

 

                    

              

 

 

 

 

  La veuve Joyeuse

Mise en scène : Angela Brandt et Gérard Sullivan 
Direction musicale : Martin Wettges
Chef de choeur : Katrin Caine
Chorégraphie : Teresa David
Assistante chef d’orchestre et coach vocal : Eva Pons

Acousticien et Ingénieur du son : Michael Kennedy (Australien spécialiste des grands concerts classiques sonorisés)
Décors : Gérard Sullivan et Gérald Grenade
Assistante de production et logistique : Adeline Forget
Costumes : Glynis Betsy

Solistes principaux : Véronique Zuel, Marc Gris, Linzy Bacbotte, Katrin Caine, Jean-Michel Ringadoo et Abel Moussladoo.


Autre rôles :
Mason Tosse, Anne-Sophie Paul, Berthie Prosper, Sandrine Herchenroder, Yann Erasmus, Brendon Jacquette, François Forget et Paul Jureeah.

Les Grisettes :
Lynn Erasmus, Nathalie Rochecouste, Macha Pierrus, Estelle Cazeneuve, Shanna Caine, Christelle Odayen.

Orchestre : 53 musiciens Allemands du Musikakademie der Studienstiftung des deutschen Volkes

Choeur : Opera Mauritius Choir (Choeur entièrement Mauricien)

 

 

Argument :

 

Die lustige Witwe (La Veuve joyeuse en français) est une opérette autrichienne en trois actes de Franz Lehár. Le livret a été écrit par Victor Léon et Leo Stein d'après la comédie d'Henri Meilhac, L'attaché d'ambassade (1861).

 

À Paris, à l'ambassade de Marsovie (pricipautée fictive), une belle fête est organisée pour l'anniversaire du Prince régnant. L'ambassadeur, le baron Popoff, après avoir porté un toast, s'inquiète de sa femme, la belle Nadia. Elle bavarde « en toute innocence » avec Camille de Coutançon qui lui déclare sa flamme, mais elle résiste. Apparaît la jeune et belle veuve du banquier de la cour, Missia Palmieri. Le Prince Danilo revenant de chez Maxim's, est pressenti par raison d'État pour devenir l'époux de la belle et riche veuve. Danilo fait la sourde oreille car jadis, sur refus de son père, il n'avait pu épouser Missia, alors modeste fille du peuple.

 

Le lendemain, la veuve offre une réception dans sa résidence. Elle se dit éprise de Camille, ce qui contrarie les plans officiels. Deux duos, l'un en confrontation, l'autre d'amour, montrent que Danilo et Missia n'ont cessé de s'aimer malgré le temps écoulé.

 

Lors d'une soirée chez Maxim's, après moult péripéties et intrigues, la veuve deviendra l'épouse du Prince Danilo et les biens resteront Marsoviens.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Historique :

 

La première a eut lieu le 30 décembre 1905 à Vienne, au Theater an der Wien. Le triomphe fut immédiat et l'Europe l'accueille. Flers et Caillavet en écrivent une version française dont la première a lieu le 28 avril 1909 à l'Apollo (Paris).

La Veuve joyeuse, opérette la plus connue de Franz Lehár, a été jouée plus de
300 000 fois entre sa création en 1905 et la mort du compositeur en 1948